Actus gourmandes

Dans mon panier au printemps

À chaque saison, ses petits plaisirs. Le printemps s’habille de rouge pour attirer les becs sucrés : rhubarbe, fraise, groseille, cerise, l’Alsace regorge de fruits frais nommés Désir.

Les smoothies du printemps

Ils reviennent aux beaux jours, au petit-déjeuner ou en encas dans la journée. Simple et rapide à réaliser, les smoothies offrent un excellent apport énergétique et permettent de délicieux accords.

On peut choisir une base de banane à laquelle on ajoute des fraises et de la menthe, ou une tige de rhubarbe.

Pour une recette vegan, on remplace le lait de vache par du lait d’amande pour un délicieux smoothie de cerises. Et 600 g de framboises se marient avec 4 yaourts natures, 1 jus de citron vert et 14 feuilles de menthe.

À vous d’imaginer vos recettes rafraîchissantes ! 

La Fraise​

Mai – juin

En Alsace, la fraise est commercialisée sur tout le territoire grâce à la cinquantaine de producteurs locaux, et on peut la récolter soi-même dans les libres cueillettes. Peu calorique, elle est l’un des fruits les plus riches en vitamine C et prend le relais des agrumes d’hiver. Que ce soit en version sucrée ou salée, elle se consomme sans modération !

Parmi les variétés précoces, on retrouve la Clery, la Darselect, la Joly et la Magnum, et du côté des variétés tardives, on aime la Candiss de très bon goût et la Malwina, la toute dernière.

La cerise

Mai – juin – juillet

La récolte des cerises a lieu environ 40 jours après la floraison, entre mai et juillet selon les variétés. Les plus précoces font leur apparition vers le 15 mai. Le village de Westhoffen fête chaque année sa récolte au mois de juin.

On retrouve les meilleurs spécimens de ce fruit emblématique de la région, dans les vallées et le piémont vosgiens, ainsi que dans la plaine du Grand Ried. Il existe une dizaine de variétés locales, dont les plus réputées sont : la guigne noire d’Osenbach, la noire de Westhoffen et la griotte d’Ostheim.

Les guignes permettent de confectionner la fameuse « soupe aux cerises » et accompagnent les plats de gibiers. Les autres variétés se complaisent en délicieux desserts, clafoutis, confitures, eaux-de-vie, sirops et liqueurs.

La rhubarbe

Avril – mai – juin

La rhubarbe est l’une des nombreuses spécialités alsaciennes. On l’adore en confiture ou en tarte meringuée, en jus et même en vin. Pourtant, la rhubarbe est un légume ! Lorsqu’elle se marbre de rouge, elle gagne en maturité, en parfum, en jus et en acidité. Plus la rhubarbe est mûre, plus son acidité est marquée. Exit les desserts, ce printemps, on l’essaye légèrement caramélisée avec une volaille au cidre, en tarte salée au cabecou, sur un filet de poisson en papillote, ou dans le jus d’un rôti.

Connaissez-vous le vin de rhubarbe ?*

Le très réputé « Crillon des Vosges » est un vin de rhubarbe, idéal à l’apéritif, en dégustation avec un foie gras ou avec des fromages forts, ainsi qu’en accompagnement des desserts. À Xertigny dans les Vosges, la famille Moine a transformé ce « vin » du pauvre en boisson haut de gamme servie désormais sur les tables étoilées.

La groseille

Juin – juillet – août

Ce fruit plein de vitalité annonce la fin du printemps. L’Alsace aime la groseille, crue ou en tarte, de couleur rouge ou blanche. Pourtant, la production de groseille en Alsace reste rare.

Non loin, à Bar-le-Duc (55), la confiture de groseille est une spécialité locale, dont la plus ancienne mention en Meuse, remonte au XIVe siècle.

La réalisation de cette confiture est minutieuse et unique au monde : chaque grain est épépiné à la plume d’oie ! La Maison Dutriez est aujourd’hui la seule entreprise familiale qui perpétue ce savoir-faire.

Acheter local, participe à la stabilité et la pérennité de la région. Les petits producteurs alsaciens vous remercient !